Monday 14h April 2007, 3.30 PM
Laboratoire d'Océanographie et du Climat - Expérimentation et Analyse Numérique / Jussieu
Small meeting room nr. 511, corridor 45-55, 5th floor
4 place de Jussieu
75252 PARIS CEDEX 05

Seminar: Improve flood quantile estimates using local information more efficiently: Modelling all exceedances above a threshold
by Mathieu RIBATET, CEMAGREF, Lyon

Abstract

L'étude des événements extrêmes est une tâche difficile du fait du nombre (très) restreint d'observations exploitables. Pourtant, la demande croissante d'un niveau maximal de protection contre ces événements pousse la communauté scientifique à développer des outils performants pour leur prédiction. Dans les premiers travaux établis, nous avons incorporés au sein de modèles Bayésiens de l'information en provenance d'autres stations. Bien que ces travaux ont montré un net gain face aux approches dites "locales", il est parfois difficile d'intégrer rigoureusement cette information supplémentaire dans la procédure d'estimation.
L'idée de cette présentation consiste à mettre en valeur la notion de perte d'information. En effet, avant de chercher de l'information extérieure au site cible, une question se pose naturellement : a-t-on réellement exploité toutes les données disponibles au site cible ? En ce sens, nous avons développé un nouveau modèle permettant l'utilsation de toutes les observations au-dessus d'un seuil. Cette nouvelle approche permet ainsi d'augmenter considérablement le nombre d'observations utilisables dans la procédure d'estimation. De plus, de part la gestion de la dépendance, d'autres caractéristiques d'un événement-crue peuvent être inférées - durée, volume, etc.

For more information: M. RIBATET(M. Ribatet email)

Link to presentation: pdf file

This presentation is preceded by:
Des techniques géostatistiques adaptées à l'interpolation de débits de référence: du module aux extrêmes
by Eric SAUQUET, CEMAGREF, Lyon

Résumé

L'objectif de cet exposé est de présenter des applications de la géostatistique à l'interpolation des débits caractéristiques.
Nous passerons en revue les différentes approches possibles en soulignant leurs avantages et inconvénients. Une approche de désagrégation spatio-temporelle appliquée au module sera développée. Le principe de base est de reconstituer la production annuelle sur des éléments d'une partition de la zone d'étude selon une procédure inspirée du krigeage à dérive externe . La variable hydrologique manipulée dans les algorithmes est le débit généré entre stations de mesure ou par une station lorsqu'elle se situe en tête de bassin, exprimé en mm pour se dégager des effets d'échelle. On en retient l'écoulement annuel. Nous avons défini une distance pertinente entre points de mesure, la mieux à même d'identifier la fonction structurale pour effectuer l'analyse variographique et alimenter ensuite la procédure de krigeage.
L'estimation le long du réseau hydrographique est obtenue par ré-agrégation des contributions en amont de chaque point considéré comme exutoire.
Nous poursuivrons par une procédure d'estimation des débits moyens interannuels avant d'en venir aux débits extrêmes. La technique appliquée au module sera adaptée pour spatialiser un quantile de débit, le débit de pointe décennal, sur le bassin de la Moselle.

For more information: E. SAUQUET(E. Sauquet email)

Link to presentation: ppt file

up arrow