Contribution de N. FREYCHET, E. COSME, E. KPEMLIE & P. BRASSEUR:


Assimilation séquentielle dans un modèle haute résolution de l'Atlantique Tropical



L'assimilation de données en océanographie s'est fortement développée depuis l'arrivée de réseaux d'observations couvrant une large partie de l'océan (satellites et flotteurs). La production de réanalyses ou la création d'états initiaux optimals pour les prévisions en sont les principaux enjeux. Le filtre de Kalman de rang réduit (SEEK) est largement utilisé dans la communauté océanographique. Néanmoins, sa forme séquentielle peut produire une solution analysée discontinue, tant spatialement (dans le cas d'observations éparses) que temporellement. Ce problème peut être en partie corrigé par l'utilisation d'un lisseur, qui introduit des observations "futures" dans le processus d'estimation. L'effet du lisseur SEEK (basé sur le filtre SEEK) est évalué avec une configuration réaliste de l'Atlantique Tropical. Nous présenterons les obstacles rencontrés lors de la mise en place du lisseur, ainsi que les bienfaits déjà identifiés. En particulier, il est montré que l'utilisation de forçages atmosphériques de haute fréquence temporelle peut être dramatiquement nuisible à l'assimilation d'observations altimétriques. Parmi les bienfaits, il est constaté que le lisseur est capable d'apporter une valeur ajoutée importante au filtre, en réduisant les erreurs présentes dans des directions instables du modèle, que le filtre n'a pas pu corrigé. La solution lissée se révèle alors être un meilleur état initial dans le cadre d'une prévision.

up arrow