Contribution de A. T. Weaver, N. Daget (1) and M. A. Balmaseda (2):


Méthode d'ensemble pour l'estimation des variances d'erreur d'ébauche dans un système 3D-Var appliqué à l'océan global



Une méthode d'ensemble est utilisée pour estimer les paramètres du modèle de covariance d'erreur d'ébauche dans un système d'assimilation de données variationnelle (3D-Var) appliqué à une configuration globale du modèle océanique OPA. L'ensemble est obtenu en perturbant les champs de forçage de surface, les observations utilisées durant le processus d'assimilation, et l'ébauche. Cette dernière est perturbée implicitement par la procédure de cyclage du système 3D-Var. On s'intéresse ici à l'utilisation de l'ensemble pour estimer pour chaque cycle les variances d'erreur d'ébauche. Des expériences sont réalisées sur la période 1993-2000. On compare deux formulations des variances d'erreur d'ébauche dépendant de l'écoulement. La première est une estimation provenant de l'ensemble tandis que la seconde est paramétrée en fonction de l'ébauche. L'impact des deux formulations sur les statistiques d'innovation est, en moyenne globale, similaire au-dessous de la thermocline principale. Au-dessus, où les tests de cohérence statistique suggèrent que les variances de l'ensemble sont sous-estimées, la formulation des variances paramétrées présente des résultats légèrement meilleurs. Toutefois, la croissance d'erreur entre les cycles d'assimilation est nettement réduite grâce aux variances provenant de l'ensemble, ce qui laisse supposer que l'état analysé est mieux équilibré. Des champs qui ne sont pas directement contraints par les observations sont aussi améliorés en utilisant les variances provenant de l'ensemble plutôt que celles paramétrées. Des perspectives sont ouvertes sur les possibilités d'améliorations de la méthode d'ensemble et d'une meilleure utilisation de l'information ensembliste.

up arrow